L’oeuvre est inspirée par l’opéra romantique de Wagner “Le Hollandais Volant” souvent appelé « Le Vaisseau Fantôme », en France, qui conte l’histoire d’un navire n’a pas pu rentrer au port, condamné à errer éternellement par les océans de la planète. La légende raconte qu’un capitaine de Hollande a fait un pacte avec le diable pour pouvoir toujours naviguer sur les mers et peu importe les défis naturels que mette Dieu sur son trajet. Dieu s’en est rendu compte ,et comme châtiment éternel, a condamné à naviguer sans but, sans toucher terre et c’est pourquoi on l’appelle “l’hollandais errant”. Le bâteau est toujours emporté par les vents, parfois éclairé d’une lumière fantomatique.

Si un autre navire le croise , son équipage va tenter de faire passer leurs messages à Terre par le biais des esprits des personnes décédées depuis des siècles.Cette œuvre a été étrennée en 2013 pour le Carnaval de Madrid à partir d’une version de l’œuvre Tabarka.

FacebookPinterestEmailShare